Charte de la rémunération équitable

La Charte de la rémunération équitable des arts et de la culture émane des travaux des États généraux des arts et de la culture de l’Estrie. Nous voulons affirmer que l’art et la littérature sont des métiers à part entière, qu’ils méritent une rémunération financière adéquate, et que la valeur du travail des artistes, des artisans, des écrivains, des entrepreneurs culturels, des organismes culturels et des travailleurs culturels est équivalente à celle des travailleurs autonomes d’autres secteurs socioéconomiques.

Vous croyez vous aussi à la nécessité d’une reconnaissance économique pour les artistes de toutes disciples ainsi que pour les travailleurs culturels? Veuillez prendre connaissance de cette charte et la signer. C’est toute la collectivité qui vous en remercie!

LES PRINCIPES

  • Les artistes, les artisans, les écrivains, les entrepreneurs culturels, les organismes culturels et les travailleurs culturels sont des entrepreneurs et des travailleurs autonomes.
  • Le travail de l’artiste, de l’artisan, de l’écrivain, de l’entrepreneur culturel, de l’organisme culturel et du travailleur culturel doit être rémunéré à sa juste valeur.
  • Les droits d’auteur doivent être respectés.
  • La rémunération doit être basée sur diverses variables :
    • Les tarifs du marché
    • Le niveau d’expérience
    • Le niveau de complexité du travail demandé
    • Le temps de travail requis
    • Le contexte de présentation de l’œuvre
    • La catégorie ou le type de lieux de diffusion (musée, diffuseur professionnel en art de la scène, maison de la culture, commerce, café ou restaurant)
    • Lorsqu’applicable, les frais accessoires (déplacements, matériaux, ressources humaines additionnelles, taxes)
  • Une entreprise, une institution ou un organisme, qu’il soit public ou privé, doit offrir une rémunération en échange d’une œuvre ou d’une prestation. Si la composition exacte de la rémunération peut être négociée de gré à gré entre les parties, elle doit comprendre une partie de compensation en argent, et pas seulement une offre de « visibilité ».
  • Le travail de promotion doit être rémunéré, notamment l’utilisation de l’image de l’artiste qui doit être négociée de gré à gré avec l’artiste.

LES ENGAGEMENTS

En vertu de ces principes, les signataires s’engagent à :

  • Reconnaître que les artistes, les artisans, les écrivains, les entrepreneurs culturels, les organismes culturels et les travailleurs culturels sont des entrepreneurs et des travailleurs autonomes;
  • Favoriser l’octroi de contrats à des artistes, des artisans, des écrivains, des entrepreneurs culturels, des organismes culturels, des travailleurs culturels résidant dans la région de l’Estrie;
  • Offrir une juste rémunération pour le travail accompli par des artistes;
  • Consulter la page J’engage un artiste pour se mettre à jour sur les tarifs en vigueur sur le marché.

POUR SIGNER LA CHARTE

Merci de signer la charte de la rémunération équitable de arts :

**your signature**

1 signature

Partager avec vos amis:

   


Dernières Signatures
1 Guillaume Houle Sherbrooke CCE Août 27, 2019

1

fr_CAFrançais du Canada
fr_CAFrançais du Canada